Saint-Marcellin.fr

Saint-Marcellin, ville d'histoire

Saint-Marcellin, ville d'histoire

Par sa situation géographique favorable, Saint-Marcellin (8 500 habitants, chef lieu de canton) est à un carrefour de routes important, avec raccordement direct à l'autoroute Grenoble - Valence, à deux pas du massif du Vercors. Elle est une plaque tournante des activités économiques et touristiques du Sud Grésivaudan.

Saint-Marcellin possède un riche passé historique, se trouvant à proximité de deux lieux de pouvoirs, politique et religieux, le château de Beauvoir-en-Royans et l'Abbaye de Saint-Antoine. Chef-lieu de baillage sous l'Ancien Régime, puis sous-préfecture, Saint-Marcellin, qui possède jusqu'à sept églises et quatre couvents, devient très tôt une petite capitale religieuse et administrative.

L'Abbaye de Saint-Antoine (à 10 km), siège de l'ordre des Antonins, abritant les reliques du saint, est l'un des plus importants lieux de pèlerinage d'Occident et attire de nombreux pèlerins qui transitent par la ville. Au début du XIVe siècle, le dernier dauphin de Viennois Humbert II, résidant souvent en son château de Beauvoir-en-Royans, fait bénéficier Saint-Marcellin de ses libéralités.

Il accorde à ses habitants, en 1343, une charte de libertés, franchises et privilèges, autorisant la ville à construire une enceinte fortifiée. Cette charte est à l'origine du développement de la ville.

L'existence du bourg de Saint-Marcellin est attestée, au XIe siècle, par la mention d'une église dédiée à saint Marcellin, premier évêque d'Embrun, mort en 374. Humbert II établit à Saint-Marcellin le siège du conseil delphinal de 1337 à 1340, ensuite transféré à Grenoble, devenant le parlement du Dauphiné. Cependant, la ville conserve la judicature du Viennois et Valentinois. Cette cour majeure y subsiste jusqu'au début du XVe siècle, époque où la ville devient chef-lieu de bailliage, en même temps que Vienne et Grenoble. Ces dernières sont les capitales de leur juridiction.

C'est pourquoi Saint-Marcellin est, jusqu'à la Révolution, une ville d'hommes de loi, de nobles et de notables. L'importance de la ville est renforcée par la présence, du XVIIe siècle à la Révolution, de quatre grands monastères : Carmes, Ursulines, Visitandines et Récollets. A la Révolution, elle devient chef-lieu de district puis, en 1800, sous-préfecture et le reste jusqu'en 1926.

Circuits Patrimoniaux

De l’office du Tourisme, ancien couvent des Ursulines à l’enceinte des remparts, en passant par l’église et son clocher gothique, jusqu’à la piscine, la promenade de Joud, le lycée Bellevue, le château de la Tivolière... Les sites de la ville les plus remarquables sont ainsi signalés aux habitants comme aux touristes de passage.
Cet important travail a pu être réalisé par la Ville de Saint-Marcellin grâce à l’implication exceptionnelle des membres du groupe Rempart au rang desquels la très regrettée Madame Renée de Taillandier qui s’était particulièrement investie dans ce projet, aidée par le précieux savoir de son fils Vincent. Christel Belin, pour la CPI (conservation du patrimoine de l’Isère) a également collaboré à la définition des parcours patrimoniaux (le Conseil général de l’Isère participe financièrement à cette réalisation).
Trois parcours signalés dans la ville par des flèches de couleur différente et des plaques informatives vous invitent à découvrir, au cœur de la cité, le long des anciens remparts et à l’extérieur de bourg, le riche passé historique de Saint-Marcellin.

Des plans sont disponibles en mairie et à l'Office de Tourisme.

Plan Saint Marcellin.jpg

Circuit Intra Muros

L'ancien couvent des ursulines
L'Hôtel de Ville
L'ancienne sous-préfecture
La place d'Armes et le kiosque à musique
La Halle
Le "château"
L'église paroissiale
Le clocher
La maison curiale
La place de l'église
La maison du bailliage
La Grande rue
La "Voûte"
L'ancien couvent des Carmes
Le premier monastère de la Visitation
Le second monastère de la Visitation
L'hôtel de Garagnol



Circuit des remparts

L'enceinte médiévale
de Saint-Marcellin
La porte de Romans
La place des Carmes
La rue des Remparts
La porte de Beauvoir
La porte de Vinay
Le bastion de Joud
La porte de Chevrière
Le square Bouy

Circuit extra muros

Le palais de justice
Le monument aux morts
L'ancienne Caisse d'Épargne
La gare
L'ancienne manufacture des tabacs
La promenade de Joud
La piscine
L'ancien couvent des Récollets
Le Champ de Mars
Le cinéma le Mélies
Le château du Mollard

Ancien couvent des Carmes

Description de la vignette

Ancien couvent des Carmes

Description de la vignette

Le Chateau

Description de la vignette

Second Monastere de la Visitation

Description de la vignette

place de l'église

Description de la vignette

le clocher

Description de la vignette

l'église paroissiale

Description de la vignette

Découvrez le livre sur le patrimoine de Saint-Marcellin